Hara ô Centre : Stage de Février au studio Harmonic

6. Févr 2017

17h30 à 19h00

7. Févr 2017

09h30 à 11h00

8. Févr 2017

17h30 à 19h00

Le Centre, Energie vitale,Yoga, Hara-Souffle, Abdominaux, Souplesse, Stretching, Danse, Relaxation, Massage

 Accessible pour Tous/Adaptés aux Danseurs

 

Cette pratique vous propose une technique corporelle fondée sur le souffle et les abdominaux. Sa particularité est de soutenir et redresser la cambrure naturelle du corps. Au fil des exercices, des tensions du dos peuvent être soulagées. Vous pourrez vous ressentir plus libres dans vos gestes, tout en développant un centre abdominal résistant(élastique). Cette pratique s'inscrit dans le présent et les ressentis, favorisant ainsi une conscience corporelle et  la gestion du stress. La théorie est simple. La pratique peut être considérée comme un art de vivre, un soutien au corps et un apaisement des tensions.

 

 Deux cours  

INITIATION: Ce premier cours vous propose la transmission du processus. Il entraîne le souffle (l'expiration volontaire) et les abdominaux pour aboutir à une supension du corps qui améliore l'aisance et développe le centre. Des tensions sous-jacentes peuvent se réveler.

ASSOUPLISSEMENT: Basé sur le même processus, ce cours propose d'approfondir la souplesse et les étirements. Il s'adresse à des personnes déjà entraînées. Les bases des lignes classiques et jazz y sont prépondérantes (ou comment lier organicité et lyrisme). A noter donc que l'en-dehors ici s'active par les hanches et non par l'ouverture contrainte des pieds. On facilite ainsi  le souffle abdominal à s'inscrire au centre du corps et à pouvoir l'incarner dans ses mouvements.

A noter : Ces cours ne sont pas pour les femmes enceintes. La contraction et la suspension qui s'en suit appuient sur l'utérus et pourrait à chaque nouvelle suspension le déplacer. 

Lieux Horaires Tarifs

 

Studio Heartpoint, M°Alexandre Dumas, Paris20, 10 Villa Riberolle 

Les mardis 12h00 13h30 Souplesse

Les samedis 10h30 12h00 Initiation

Les mercredis 09h30 11h00  Initiation&Souplesse Formation Lesdema 11/01/2017

 www.studio-Heartpoint.com

 

 Studio Harmonic M° Bastille ou Ledru-Rollin Paris11, 5 passage des Taillandiers

 Les lundis de 17h30 à 19h00 Souplesse

Les mardis de 9h30 à 11h00 initiation

 www.studioharmonic.fr

 

Soin complémentaire

Je suis danseuse/Bio

Contact

  • Assouplissement

  • A la Barre

  • Souffle

  • Cours

  • Relaxation

  • Formation D. Lesdema

Hara

Je travaille le centre du corps depuis dix huit ans déjà. La technique du Hara provient de la culture traditionnelle japonaise qui se traduit par un entraînement sur le souffle et le centre du corps pour obtenir plus de puissance. Je me suis aperçue dans mes recherches sur le mouvement et le centre que mon travail correspondait à cette technique ancestrale.

On retrouve son équivalence dans la pratique chinoise, mais avec un non différent, le chi ou encore le tantien. Aussi Karlfried graf Dürkhiem en a légué un ouvrage nommé justement ''Hara'', puis ''le Centre de l'être'' réécrit par Jacques Casterman que j'ai adoré pour ce dernier ouvrage. Je n'ai pas réfléchi à un autre nom pour ma pratique. Il m'a paru évident de la reconnaître ainsi depuis que j'en ai pris conscience en 2008. 

 Hara au Centre

Le centre, c'est tout d'abord le centre du corps, celui qui détermine dans le ressenti, l'emplacement du centre de gravité. En danse, on se doit d'être connecté à son centre, pour travailler les différents paramètres du mouvement, autour d'un axe sensitif et conscientisé. 

Le Hara est la possibilité d'appuyer sur son centre abdominal grâce au souffle qu'induit la respiration. Son entraînement développe un étirement du muscle abdominal au niveau du centre, pouvant générer une suspension du corps, plus précisément, de son poids. La gravité devient un défi momentané, caractérisée pas cette suspension. Au pic de sa cambrure, la charnière sacro-lombaire peut alors se redresser, lorsque nous voulons avoir un dos droit. Mais elle peut aussi rester souple, lorsque notre cambrure naturelle reprend sa place, lors d'une arabesque par exemple...L'objectif étant de la soutenir quand le poids du corps est pris en charge par la technique du Hara.

 La notion de puissance du Hara n'est pas la même que celle attribuée à notre ressenti moderne. Nous connaissons en nous même la voie progressive, mais il est plus facile de l'intelllectualiser que de l'incarner. Quoiqu'il en soit, l'Homme tend à comprendre cette ambivalence car c'est son obligation naturelle d'évoluer vers sa propre maturité. On pense donc encore que la puissance, c'est d'être un dur et donc d'avoir des abdominaux durs, avec des rites de gainage symbolisant la force, la performance, le dominant et la protection. D'autres sentent que la puissance du Hara s'inscrit dans le souffle. Mais ils n'ont peut être pas compris que la mécanique était à prendre le plus simplement possible.

La sensation qu'elle procure peut s' identifiér à une projection mythique. La pratique peut alors être sous-estimée car elle n'est pas qu'un mythe. Elle peut aussi être fantasmée à l'opposé. Les fims américains en rajoutent souvent une couche, en exploitant l'aspect sensationnelle des arts martiaux, truffés d'effets spéciaux, ne manisfestant alors, que l'image de cette puissance. Ce n'est pas une critique morale mais simplement un état de fait. Mais à un moment donné, il faudrait pouvoir redescendre un peu et considérer notre réalité corporelle, telle qu'elle se présente. Les complexes par exemple ont une facheuse tendance à façonner le mouvement hors de son axe, précisément là où se situe le trouble.  Ce qui conditionne souvent un dérèglement de la posture. Ces circonstances peuvent empêcher qui plus est le souffle d'agir correctement sur les abdominaux car la structure musculo-squelettique en est alors faussée. La passion du mouvement juste peut aider à s'en défaire pour corriger la posture et harmoniser ainsi le mouvement dans sa globalité. J'ai choisi ici l'exemple du complexe comme une possibilité de pouvoir agir sur lui, comme ce fût mon cas. Mais évidemment, d'innonbrables paramètres peuvent fausser les mouvements et l'aisance du bassin. Voir aussi la page ego/psycho pour mieux faire la différence entre sensation et ressenti. (théorie)

Soin complémentaire

Je suis danseuse

Contact